Curriculum vitae

Dufour-Kippelen Sandrine

Maître de conférences

Sandrine.DUFOURping@dauphinepong.fr
Tel : 01 44 05 46 26
Bureau : P105

Biographie

Au sein de l'université Paris Dauphine, mes activités de recherche et pédagogiques participent à l'évolution du secteur médico-social.

Mes travaux de recherche en économie du vieillissement et de la dépendance portent notamment l'économie des soins de long terme (prise en charge de la dépendance); l'analyse du fonctionnement, de la régulation du secteur médico-social et le financement de la dépendance, avec:

- une étude sur l'assurance dépendance, qui a été présentée à la commission des affaires sociales du Sénat en 2008;

- des participations à des programmes européens et internationaux sur les questions de vieillissement;

 - l'étude sur des rôles des aidants professionnels ou non professionnels auprès des personnes en situation de dépendance;

- l'étude des comportements résidentiels des personnes âgées (entrée ou non en maison de retraite, cohabitation avec les enfants...)...

Je participe également à l'exploitation des données de l'enquête SHARE-France que coordonne l'équipe Santé du LEDa (LEDa-Legos) depuis 2013.

Economètre de formation, mes travaux contiennent souvent une forte dimension quantitative (travail sur des enquêtes, bases de données, travaux économétriques).

De même, mes activités d'enseignement sont pour une grande partie des enseignements de statistique et économétrie (linéaire, qualitative) (en L3, M1 et M2).

Mes activités pédagogiques bénéficient directement de mes travaux de recherche : pour animer des séminaires de recherche en économie de la santé, suivre des mémoires de master, pour enrichir les cours plus "techniques" tels que l'économétrie ou les statistiques.

Depuis une dizaine d’années, le secteur médico-social est soumis à de profonds changements qui ont fait évoluer les métiers de direction et d'encadrement des structures de ce secteur, notamment dans le secteur dédié aux personnes âgées dépendantes, vers plus de technicité, de gestion et management.

Les deux formations dont j'assure la direction participent à la formation de ces "nouveaux directeurs" du secteur médico-social.

Depuis 2005, je dirige le parcours Economie et Gestion du secteur médico-social (master 215), du master « Economie et gestion de la santé ».

Depuis 2015, je dirige aussi le parcours en formation continue qui s'adresse plus spécifiquement aux cadres en reconversion professionnelle désireux d'investir le secteur gérontologique: Management stratégique des services et établissements pour personnes âgées (MSSEPA), du master « Economie et gestion de la santé ».

 

Publications

Articles

Dufour-Kippelen S., Joël M-E. (2011), Dépendance et soins de long terme en France, Papeles de economía española, 129, p. 137-148

This article deals with the supply and fi nuancing of long-term care in France for people aged 60 and more. Since the beginning of the 21st century substantial progress has been made in the institutional design of dependency coverage as well as in the development of specific programmes and benefi ts, but problems of effi cacy and coordination are evident. However, the main concern lies in the foreseeable rise of expenditure devoted to the coverage of dependency as a consequence of population ageing. Although the personalized compensation for autonomy is considered as a universal right, in the context of economic crisis and the need of fiscal discipline the maintenance of the family's main role in long-term care and the development of the private dependency insurance market seem likely.

Mesrine A., Dufour-Kippelen S. (2003), Les personnes âgées en institution, Revue Française des Affaires Sociales, 1-2, p. 123-148

En 1998, les maisons de retraite et unités de soins de longue durée des établissements hospitaliers accueillent près de 480 000 personnes âgées de 60 ans ou plus. Nous décrivons les principales caractéristiques démographiques de cette population accueillie en établissement pour personnes âgées : les deux tiers des pensionnaires sont des femmes veuves âgées de 75 ans ou plus ; les femmes sont souvent plus dépendantes que les pensionnaires masculins. Nous abordons ensuite successivement l'état de santé des pensionnaires, leurs revenus et milieu socioprofessionnel, leurs réseaux de parenté et relations familiales ainsi que leurs vies quotidienne et sociale. L'entrée en institution est principalement expliquée par des raisons de santé. Près de la moitié des résidents sont très dépendants (classés dans les GIR 1 à 3) et les femmes sont plus touchées par les incapacités et en nombre moyen plus élevé. Le réseau familial est moins étoffé qu'à domicile mais les contacts sont très souvent maintenus avec la famille puis que les visites de la proche famille sont souvent au moins mensuelles. En revanche, ils participent peu à des activités culturelles ou de loisirs autres que les jeux de société organisés par l'établissement ou le temps passé à regarder la télévision. Les pensionnaires se déclarent en général plutôt satisfaits de leur hébergement.

In 1998, retirement homes and long-term care facilities housed some 480,000 people over 60. We describe the main demographic features of this population: two-thirds are widows over 75, female residents are more likely to be dependent than male. We then survey the health, income, socio-professional background, networks, family relations, and everyday and social lives of institutional residents. Entry into an institution is mainly explained by poor health. Over half the residents are highly dependent (classified in dependency groups 1 to 3), and women are more likely to be dependent, and more likely to be more dependent. Family networks are looser than at home, but regular contact is maintained: visits by close family members are typically at least monthly. On the other hand, institutional residents exhibit low participation in cultural or leisure activities other than board games organized by the institution and watching television. Most residents claim to be broadly satisfied with their accommodation.

Communications

Dufour-Kippelen S. (2010), L'assurance dépendance privée en France : Spécificité du risque dépendance, caractéristiques des contrats, acteurs, prospective, Protection sociale d'entreprise, Paris, France

A partir d'une étude de l'offre de contrats d'assurance dépendance en France, on analysera les principales caractéristiques des contrats proposés (qu'ils soient individuels ou collectifs, facultatifs ou obligatoires). Les termes des contrats seront définis (niveau de dépendance assurée, modalités de sélection, modalités de contrôle, garanties proposées, montant des rentes et cotisations, etc.). Plus particulièrement pour les contrats d'assurance dépendance individuels ou à adhésion facultative en garantie principale, on étudiera les garanties choisies par les assurés.

Legal A., Dufour-Kippelen S., Wittwer J. (2006), Understanding the reasons for the non recourse to the French Supplemental Public Health Coverage (called the CMU Complémentaire or CMUC), 6th European Conference on Health Economics, Budapest, Hongrie

Documents de travail

Dufour-Kippelen S. (2008), Les contrats d'assurance dépendance sur le marché français en 2006, Série études et recherches, Paris, Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques, DREES, 35

Retour à la liste